LA FLOTTE DE TAC DE NOUVEAU DANS LES AIRS

1 semaine déjà
5738 Lectures
WhatsApp Image 2018-04-15 at 11.19.18

Par un communiqué publié le jeudi 12 avril 2018, la société Aerco annonçait l’arrêt de la fourniture de ses services à la société TAC, clouant ainsi tous ses avions au sol.

Les voyageurs qui avaient pris leurs billets ce jour là sur TAC ont dû subir ce désagrément ainsi que les abonnés et réguliers de la ligne Brazzaville-Pointe- Noire.
Comme il fallait s’ y attendre TAC a intenté une action en justice. Par ailleurs nonbstant cette mesure, pour des raisons d État, Aerco a été contraint de faire décoller un avion TAC le vendredi 13.

Cette affaire ayant des implications sur l’image du pays devait nécessairement se solder par un arrangement ou voire un compromis.
L’opinion avertie n’est donc pas surprise par cette décision de justice qui restaure TAC dans ses activites pour non respect par Aerco des clauses contractuelles.

Quelles sont ces clauses?  La décision de justice ne le cite pas et ne donne point de référence à cela.
Mais selon des informations de sources

bien introduites dans ces milieux, il apparaît que  Beaucoup ne savent pas que TAC avait commencé à apurer ses dettes. Sur le milliard dû,  il ne reste que des centaines de millions à solder au titre de la dette, et qui sont parfaitement négociables  sans toucher le fond en bloquant la société.
Ceci veut simplement dire qu’Aerco éprouve d’enormes difficultés, si nonobstant ce paiement échelonné,  il en est arrivé là, c’est que la situation est très grave pour sa trésorerie.
Mais cette action a eu l’avantage de secouer tout le monde et de comprendre que favoritisme sur favoritisme mène au chaos et pour l’éviter  il faut agir. Cette attitude doit être la même envers d’autres opérateurs pour mettre un terme à l’impunité et que personne ne défit la loi. C’est cela la rupture avec les comportements déviants.
Eteya biso!

Gobrazza.com