Insécurité en France! L’ambassade du Congo attaquée de nuit par des inconnus

2 années déjà
3069 Lectures
57692487c361887a758b464c

L’hebdomadaire Jeune Afrique rapporte ce matin que l’ambassade du Congo à Paris a été attaquée aux cocktails Molotov dans la nuit de Lundi à Mardi.
L’attaque a eu lieu le mardi 21juin à 1 h du matin.

Rapportant une source diplomatique congolaise, l’hebdomadaire précise que les assaillants ont foncé, avec leur véhicule, dans la grille d’entrée de l’ambassade du Congo-Brazzaville, rue Paul Valéry dans le 16ème arrondissement de Paris.

Une fois à l’intérieur du bâtiment, ils ont jeté des cocktails Molotov au niveau de l’accueil, déclenchant ainsi un début d’incendie qui n’a pas atteint les bureaux.

Avant de s’enfuir, les assaillants ont mis le feu sur leur véhicule. Aucun agent de sécurité congolais ne se trouvait sur le lieu au moment de l’attaque. Une enquête est ouverte.

L’on peut s’interroger sur cette absence et cette passivité, car l’on sait que la sécurité de l’ambassade est assurée par une société privée qui est en délicatesse avec la chancellerie pour n’avoir pas été payé, soutien une source qui a souhaitée garder l’anonymat.

Cette énième attaque montre bien l’acharnement que manifestent certains ennemis du Congo et qui veulent coûte que coûte déshonorer ce pays.

Mais, personne n’est dupe, l’on sait que ces agresseurs désormais appuyés sans nul doute par des forces obscures qui n’ont plus le courage de la publicité de leurs odieux actes, ne sont qu’au début d’une série d actes de déstabilisation par harcèlement criminel.

Ceux qui agissent ainsi ne peuvent en aucun cas dire qu’ils rendent service au Congo. Il est de la liberté de chacun d’être ou non en accord avec tel ou autre responsable du pays ou de ne pas partager telle ou autre opinion politique.

Mais, de là à s’en prendre aux symboles de l’Etat, plus est, une représentation diplomatique, c’est atteindre et bafouer la souveraineté du pays et de l’Etat congolais.

Ceux qui pensent que c’est de cette manière qu’il faut s’opposer ou régler les comptes au pouvoir de Sassou-Nguesso, se trompent largement, car l’ambassade ne lui appartient pas, c’est un bien public et une propriété du Congo.

Si d’aventure ceux qui cassent et posent ces actes de vandalisme accèdent de quelle que manière que se soit aux affaires, ils n’inventeront pas la roue. Ils utiliseront les mêmes locaux qu’ils saccagent aujourd’hui.

Mais, il y a un fait troublant dans cette affaire. Habituellement les casseurs de l’ambassade qui s’y sont rendus à plusieurs reprises avaient besoin de publicité et se filmaient eux-mêmes pour passer leur message de protestation, même si la méthode est condamnable.

 

Une attaque contre la République

congo-ambassade

 

Or, aujourd’hui, les assaillants viennent et agissent de nuit, en plus ils neutralisent les cameras de surveillances et brûlent les voitures, donc les indices susceptibles de révéler les données sur les auteurs. Il s’agit là d’un message sérieux qu’on donne au pouvoir de Sassou par les auteurs de ces odieux agissements et leurs commanditaires.

Il faut craindre que ces voyous ne poursuivent leurs odieux agissements sur le territoire national.

A tout point de vue, la responsabilité de la France est engagée. Si la France n’est plus en mesure d’assurer la sécurité des représentations étrangères sur son territoire, ça devient très inquiétant.

Pour ceux qui s’en réjouissent, cet acte n’est ni moins ni plus qu’un camouflet pour les dispositifs de sécurité en France surtout en ces temps d’état d’urgence et d’un objectif aussi sensible qu’une ambassade.
Pour les patriotes congolais, ce spectacle pitoyable est une honte nationale.

Doit-on dire que la France ne rassure plus?

Au vu du mode opératoire utilisé par les assaillants qui peuvent vraisemblablement être des congolais de la diaspora, l’on ne peut pas s’interdire de penser à des complicités internes en France et voire même des services.

Afin de ne permettre aucun soupçon ou zone d’ombre sur cette affaire, la France doit s’engager en coopération avec les services congolais pour retrouver ces malfaiteurs et les punir conformément à la loi à l’instar de la traque qui se fait aux terroristes.

Monoko na ngai nganga!

Gobrazza.com