NTOUMI PRENDS LE CONTRE PIEDS DU CHEF DE L’ÉTAT 

2 mois déjà
1031 Lectures
WhatsApp Image 2017-08-29 at 20.02.56

Après le discours à la nation du Chef de l’ État le 14 août 2017, les réseaux sociaux sont envahis ces derniers temps par un message de Ntoumi semble t-il adressé  à la nation dans lequel il prend presque le contre pied du Président de la République.

 

Il appelle même à un dialogue national, pendant que ses partisans poursuivent leur oeuvre de destruction des biens publics, sans égards ni pour l’ État, ni pour ces fameuses populations au nom desquelles il parle, alors que le peuple attend qu’ il dépose les armes.

 

Peut- on parler d’ affirmer l’identité congolaise par des valeurs d’ unité, de paix et de progrès lorsqu’ on passe son temps à semer la terreur, à prendre en otage des populations sur  toute une partie du territoire national, à faire l’apologie du crime en exposant comme du bétail les corps des soldats morts en mission de rétablissement de l’ordre, en privant les citoyens de leur liberté d’ aller et venir et sectarisant la nation.

 

Jusqu’ à quand un individu va t-il continuer à défier la nation par une bravade suicidaire et se faire applaudir par tous ceux qui observent un silence coupable ou complice devant l’évidence d’ un tel échec national?

 

Comme il  fallait s’ y attendre, les internautes congolais même ceux   du pouvoir, dans une insouciance, une irresponsabilité  et une distraction extrême se donnent à coeur joie à distribuer et partager ce message.

 

La question que l’observateur averti se pose est celle de savoir en quelle qualité Ntoumi peut- il s’ adresser à la nation dans une déclaration qu’il  se veut solennelle et que ceux qui la véhiculent à tous les niveaux crédibilisent même malgré eux?

 

La teneur de ce message visiblement rédigé par les officines politiques à Brazzaville  et la hauteur prise par Ntoumi contraste avec son oeuvre de rébellion, de destruction des symboles de l’Etat, son attachement à des repères tribalo régionalistes où, tout ce qui n’est pas de son obédience est suspect et traité de façon intolérante.

Screen Shot 2017-08-29 at 8.37.14 PM

Pourtant, ce message a la teneur du discours que tient l’ opposition dite radicale qui semble avoir trouvé en ce sulfureux personnage curieusement devenu un agneau, un porte parole attitré.

 

Comme disait un ancien  président de la République, les congolais applaudiront un jour un fou qui sera porté aux affaires.

 

Au Congo faut- il se comporter en voyou pour avoir droit au chapitre. Sinon comment peut- on mettre sur un même piédestal le message d’un marginal avec celui du chef de l’ Etat.?

 

Dans un pays sérieux, Ntoumi qui repose son action sur une secte mystico religieuse avec un message messianique, une idéologie extrémiste et rétrograde peut- il incarner un destin national? Assurément pas.

 

On peut tout reprocher au pouvoir de Sassou, mais tout, sauf se saisir de l’action d’un extrémiste qui n’ a même pas l’élégance de se remettre en cause, pour lui donner une caution nationale. Le Congo n’ est pourtant pas en déficit d’ intelligence, ni de génie.

 

Mais le crédit qui semble être donné au discours de Ntoumi est par ailleurs un profond message à la mouvance présidentielle qui ne rassure peut être  pas ou ne satisfait pas assez les attentes des congolais au point qu’ ils soient tentés de se jeter dans les bras d’ un illuminé.

 

Dans son message, Ntoumi veut se donner l’ étoffe de l’homme providence, se faire une virginité, devenir incontournable, et celui par lequel la solution doit passer, lui qui continue à défier l’ État  jusqu’à ce jour.

Screen Shot 2017-08-29 at 8.39.05 PM

Sinon, comment peut- il faire abstration du supplice qu’ il fait subir aux populations particulièrement du Pool depuis 20 ans par intermittence?

 

C’ est bien beau de demander à Sassou le dialogue et réclamer plus de démocratie, on peut le lui concéder.

 

Mais qu’ est ce qu’ il offre en échange, lui qui est une épine sous le pied de l’ ordre établi. Cette attitude relève tout simplement de la mauvaise foi, à ne voir de poux que sur la tête de Sassou.

 

Est- il possible de défier l’ État, de détruire les ponts sur les  routes du Pool et sur le chemin de fer, suicidant le cfco, privant les populations riveraines du Cfco, de leurs activités productrices de revenus, pillant les biens des populations, les chassant de leurs villages et prétendre être digne d’ un destin national et surtout faire des leçons aux tenants du pouvoir et à l’État.

 

Pour montrer sa bonne foi, lui qui parle au nom du peuple et qui certainement ne se reproche de rien aurait quel mal à se présenter à la justice de son pays?

 

Plutôt que de cela, il se complaît dans une désinvolture sans pareille à se saisir des revendications légitimes des congolais pour se donner un rôle d’ avangardiste sous l’oeil complaisant d’une classe politique corrompue et en mal de  crédit.

 

Au demeurant, est- il possible de négocier le couteau entre les dents? Telle est l’attitude actuelle de Ntoumi.

Screen Shot 2017-08-29 at 8.45.53 PM

A cet effet, les partisans du pouvoir qui par mimétisme ou inconscience distribuent allègrement le message de Ntoumi sans s’en offusquer, participent avec ou contre leur volonté à ce grand complot latent en contour caché qui guète le président de la République.

 

Au delà,  en validant par la distribution ce message, ils cautionnent les odieux agissements de Ntoumi, et montrent leur incapacité à faire preuve de discernement et d’observation aiguë de la situation nationale. Les congolais ont -ils perdus la tête?

 

Eteya biso!

Gobrazza.com