Qu’attendent les congolais du message à la nation du Président Denis Sassou- Nguesso

2 mois déjà
277 Lectures
0004

Ces dernières années, les messages à la nation du chef de l’Etat sont très attendus au regard des préoccupations qui habitent tant les populations que la classe politique et la société civile, le tout dans l’intérêt de l’amélioration de la situation nationale faite d’ incertitude des lendemains, ponctuée par une crise économico- financière lancinante qui étreint les ménages.

 

Si les attentes des congolais ont bien souvent été déçues, il n’en est pas moins vrai que ce message à la nation, radio diffusé de ce 14 août revêt un caractère particulier en raison de la conjoncture actuelle du pays.
Qu’attendent les populations dans leur ensemble du message du chef de l’État après l’adoption par le parlement du PND :
002
Que le président s’inscrive davantage dans la dynamique de paix après les accords de paix de Kinkala,  usant de son droit de grâce pour gracier et mettre en liberté tous les prisonniers politiques.
Si Ntoumi qui porte du sang sur ses mains a au nom de la paix pour tous, recouvré sa liberté de mouvement et ses droits civiques sur le sang des innoncents, rien n’est impossible politiquement dans ce domaine.
Qu’il dise sa compassion et honore la mémoire des 13 jeunes victimes de la barbarie policière à Chacona en exigeant que la véritable lumière soit faite sur ce drame.
Qu’il donne des assurances d’une vie meilleure au moment où le programme avec le FMI tarde à être mis en route.
Améliorer le  climat des affaires, payer la dette intérieure pour permettre aux opérateurs économiques de créer de la richesse devrait être l’un des axes essentiels de cette adresse.
Redresser les ministres qui enquiquinent les commerçants par des taxations exagérées et hors normes s’avère necessaire.
003
Que les étudiants, les retraités, les agents de l’ Etat, l’université, le CHU et autres soient davantages rassurés et connaissent un meilleur traitement du point de vue de leur bourses, pensions et salaires.
Qu’il encourage la poursuite de la lutte contre les anti valeurs sans acception de personne.
Trop de discours ont longtemps  consacré ce que l’opinion appelle la politique et le peuple en a marre. Il veut du concret. La litanie des préoccupations évoquées dans ce texte sans être exhaustives procède d’une dose importante des attentes immédiates devant rassurer le peuple en ces temps d’austérité.
Eteya biso!
Gobrazza.com